Il est petit, du moins plus discret qu’un climatiseur fixe, cependant, installé dans la bonne pièce, il procure un confort maximal. Le climatiseur mobile, aussi qualifié de portatif ou transportable, vous suit partout dans la maison. Comment ça marche, pourquoi le choisir, comment optimiser son rendement, comment trancher parmi les modèles existants ? Autant de questions dont les réponses vous sont apportées à travers ce guide ultime du climatiseur portatif.

Comment un climatiseur portatif fait-il pour chauffer ou refroidir votre pièce ?

L’été et sa canicule, l’hiver et son gel ne se passeront plus sans un outil qui permet de vivre plus agréablement ces saisons souvent extrêmes : le climatiseur. Un appareil qui sert notamment à vous garder au frais, mais, selon la période et selon le modèle, se transforme en chauffage. Avec ce type d’équipement, petits et grands se plaignent moins de la lourdeur du climat au milieu de l’année ou de greloter tout en étant dans la maison, quand le froid hivernal sévit. Toutefois, à chaque foyer ou habitant son climatiseur. En effet, il existe un climatiseur compact, qui se déplace, facile à transporter toutefois, souvent petit, qui rafraîchit ou chauffe votre intérieur : le climatiseur mobile. Comme votre téléphone mobile, vous le transportez partout où vous le voulez (à la maison).

Les bienfaits d’un climatiseur mobile sont considérables. Avec ce type d’équipement pensé pour le confort et le bien-être des utilisateurs, les étés et les hivers sont donc on ne peut plus supportables. Mais, pour vous faire du bien, ce genre de clim fonctionne selon un principe tout simple : il capte l’air chaud qui circule dans la pièce où il est posé et grâce à un système de traitement intégré, il rejette les condensats à l’extérieur de votre maison. En hiver, il fait tout le contraire : il transforme l’air froid qui règne dans votre maison. Pour faciliter l’évacuation des condensats, il est alors tout simplement équipé d’un tuyau d’évacuation, à faire passer par une fenêtre, une porte ou un trou percé dans votre mur.

Pourquoi utiliser un climatiseur transportable ?

Le climatiseur mobile, aussi dit climatiseur portatif ou transportable se déplace ainsi à tout moment et facilement d’une pièce à une autre. Ce matériel de refroidissement ou de chauffage selon les saisons est en fait plus recommandé pour optimiser le confort des petites pièces/appartements/maisons. Appareil deux en un, il est économique, toutefois il convient également mieux pour un usage temporaire sur l’année, bien que son installation revienne moins chère que celle d’un climatiseur central.

Installer rapidement une climatisation mobile !

Dans quel cas est-il préférable de ne pas l’utiliser ?

Si vous ne supportez pas le moindre bruit notamment lorsque vous dormez, il est préférable de vous tourner vers un autre type de climatiseur, autre que le mobile, plus bruyant. En effet, ici, son système de traitement est renfermé dans l’unité intérieure, à placer ainsi dans la maison. Puis, généralement, ce genre d’équipement se vend à un prix plus élevé que celui d’un climatiseur fixe. Et il ne vous conviendra pas non plus si recherchez un matériel qui n’exige pas d’entretien régulier.

À qui le recommande-t-on en particulier ?

Ce type de climatiseur est particulièrement recommandé aux habitants qui souhaitent faire des économies sur leur facture d’électricité quand vient la période de canicule ou du grand froid. En effet, à ce moment-là, votre appareil, installé dans un endroit spécifique à un moment donné ne fournit que l’énergie souhaitée. Certains modèles servent en outre de déshumidificateurs en été, équilibrant l’humidité qui règne dans les pièces où ils sont installés et conservent ces dernières dans une fraîcheur optimale.

Quels critères pour mieux acheter un climatiseur mobile ?

Le choix se fait entre plusieurs variantes du climatiseur transportable :

  • Le climatiseur portatif monobloc : il est composé d’une seule unité. Généralement à roues, son système frigorifique se cache sous l’unité compacte. Il est en outre doté d’un tuyau d’évacuation, qui expulse l’air condensé à hors de la maison. Pour respecter le principe de la climatisation et minimiser les perditions de chaleur/air frais, faites passer votre tuyau par un trou effectué dans un mur, au lieu de le faire passer par une fenêtre ou une porte couramment utilisée ou même juste entrebâillée. Petite, cette variante conviendra plus spécialement aux petites pièces et pour un usage occasionnel.
  • Le climatiseur portable dit split est constitué de deux unités distinctes, unies toutefois par un tuyau frigorifique. La première partie à installer dans la maison procure l’air frais. La seconde à poser hors de la maison permet d’évacuer l’air chaud vers l’extérieur. On se tournera plus souvent vers cette variante lorsqu’on recherche un appareil moins bruyant ainsi qu’un rafraîchissement optimal. Cependant, ce type d’équipement est plus encombrant au transport.

Par ailleurs, la taille d’un bon climatiseur portatif correspond à celle des pièces où il sera installé.

Vous recherchez un modèle économique ? Découvrez les modèles réversibles, servant de chauffage ou de climatiseur selon la saison. Un tel appareil 2 en 1 épargnera sans doute mieux votre portefeuille.

Pour un transport plus facile, optez pour un climatiseur mobile doté de roulettes : il suffira de la pousser pour le faire passer rapidement d’une pièce à une autre. En fait, la plupart des clims de ce genre en possèdent.

En fait, le climatiseur transportable est plus particulièrement adapté aux petites et moyennes pièces de 50 m² lorsqu’il s’agit d’un monobloc et de 120 m² dans le cas d’un split. En tenant compte de ces critères, votre appareil, mettant en œuvre les capacités adéquates, offrira alors un confort maximal.

Ainsi, inévitablement, à l’achat, tenez compte de la puissance calorifique et frigorifique des appareils intéressants. Celle-ci doit être adaptée à la taille de votre pièce. Qui dit grande puissance dit grande consommation d’électricité. Toutefois, il ne serait pas convenable de choisir un modèle d’une puissance trop faible dans le seul but de tenter de réduire votre consommation. Car, si ce dernier n’est pas adapté à votre pièce, il fonctionnera en surrégime, ce qui ne fera qu’augmenter davantage sa consommation électrique.

Boisson rafraîchissante

Pour savoir si le modèle qui vous intéresse convient à votre maison, tenez ainsi principalement compte des BTU et de l’énergie consommée en Watts indiqués sur l’appareil en question. Plus le rapport (l’EER) entre ces variables est grand, plus grande sera la performance de votre équipement. Le BTU étant alors l’unité frigorifique, ou de chaleur. Plus grande est la quantité de BTU de votre machine, plus grande sera aussi sa capacité à chauffer ou refroidir la pièce où elle est posée. En effet, le BTU augmente ou diminue la température de l’eau, un BTU faisant varier la température d’une livre de 17°C, soit un Fahrenheit.

Et pour que votre appareil respecte votre tranquillité de jour comme de nuit à l’utilisation, privilégiez les modèles affichant un niveau sonore compris entre 45 dB et 54 dB, niveau habituel pour ce type de système. Les modèles plus bruyants émettent jusqu’à 60 dB.

Préférez par ailleurs les équipements labellisés, garants d’une meilleure qualité et d’une meilleure sécurité. Par exemple, ceux labellisés Eurovent sont certifiés par un organisme indépendant, qui aura évalué leurs émissions sonores. Puis, ceux dotés de la fonction Silence ou Sleep assurent une utilisation des plus discrètes.

Sinon, le choix pourrait aussi se faire suivant la préférence du type de filtre intégré à votre machine. En effet, ce type de clim est équipé soit d’un filtre au charbon actif qui permet de lutter contre les mauvaises odeurs, soit d’un filtre électrostatique qui retient poussières et bactéries et les empêche d’être diffusées à travers l’air traité par votre appareil.

En outre, les climatiseurs portatifs air/eau dernière génération sont faciles à contrôler : munissez-vous de votre télécommande à infrarouge avec écran LCD et panneau de commande LCD. Avec ces options, votre appareil est programmable à l’avance, sur 24 heures. Et pour une satisfaction entière, il fonctionne à la vitesse souhaitée. Les meilleurs modèles proposent 3 vitesses, dont le mode Sleep.

Un bon climatiseur mobile correspond à votre budget. Pour acheter ce type d’appareil de chauffage, préparez en général entre 400 euros et 700 euros. Les prix varient selon les variantes. Les splits, plus chers, se vendent aux alentours des 1000 euros.

Pour plus de précision au sujet du prix, celui-ci varie notamment en fonction de la puissance. Chez les monoblocs, les 1500W-2500 W se vendent entre 450 euros et 650 euros, les 2500 W-3500 W entre 600 euros et 750 euros, les 3500 W et plus entre 600 euros et 1000 euros. Du côté des splits, comptez entre 300 euros et 800 euros pour un modèle de 1500 à 2500 W, 600 à 1000 euros pour un modèle de 2500 W à 3500 W, et 2500 euros à 3500 euros pour ceux de 3500 W et plus.

Au passage, rappelez-vous qu’un ou plusieurs devis peuvent être nécessaires pour être sûr de faire le bon choix.

Une variante pour les écolos

Vous privilégiez un mode de vie qui respecte votre environnement ? Achetez un climatiseur transportable, air/eau qui se veut écologique mais tout à la fois efficace. Et si un tel climatiseur portatif conserve avant tout un design moderne, il vient donc limiter vos dépenses à tous les niveaux : classé dans la catégorie A+ il se veut moins énergivore : il utilise du gaz 100% naturel, de surcroît sans danger. Les meilleurs modèles utilisent par exemple du ISO propane R 290. Avec ce genre de matériel, le rafraîchissement est au summum, tandis que votre consommation est limitée. Autre avantage qu’il procure : lorsque son réservoir se vide, il continue à vous faire du bien en se mettant en mode classique air/air. Préférez en outre les modèles dotés d’un grand réservoir (environ 10L), qui procure une plus grande autonomie (de 6 h environ). N’hésitez pas à consulter l’étiquette énergétique de votre produit pour avoir toutes les infos qui détermineront votre choix.

Pensons à l'avenir de la planète

Comment ce type d’appareil s’installe-t-il en général ?

Autre point que l’on apprécie souvent chez le climatiseur mobile ? Il est facile à installer. Toutefois, toujours dans l’optique de maximiser son rendement et limiter sa consommation, votre appareil doit être placé au bon endroit. Un emplacement qui permet à l’air pulsé de se diriger vers le plafond avant de se rediriger vers le sol. Puis, placez-le loin des appareils générant de la chaleur. Débarrassez-vous des objets qui pourraient empêcher la fluidité de l’air. Posez votre équipement loin de vous lorsque vous restez longtemps dans la pièce où il fonctionne. Branchez-le à une prise de terre et respectez le voltage recommandé, à savoir entre 198V et 264 V. Evitez de l’installer dans un endroit humide et de le recouvrir. Vous passez dans une autre pièce et emportez votre équipement avec vous ? Donnez-lui 5 minutes avant de se remettre en marche.

En fait, l’installation de votre climatiseur mobile varie selon son modèle.

  • Le monobloc : son tuyau d’évacuation doit être placé près d’une ouverture. Mais, en le faisant franchir votre mur, vous limiterez les déperditions de chaleur.
  • Le split : composé de deux unités rassemblées par un tuyau frigorifique, ce modèle se veut facile à transporter lorsque vous changez son emplacement. Pour ce faire, détachez son tuyau. Sinon, la partie intérieure doit être placée près d’une ouverture, où le tuyau passera facilement. En outre, elle doit être séparée de l’unité extérieure d’au moins 5 m ou 10 m environ, cette dernière étant alors installée dans un endroit à l’abri de la chaleur, du vent et qui optimise l’évacuation des condensats.

Respectez la loi et votre entourage par la même occasion : l’emplacement de votre appareil doit permettre de minimiser les bruits qu’il émet.

Une meilleure utilisation et un meilleur entretien pour optimiser le rendement de votre climatiseur

Faisant l’objet de l’une de vos charges mensuelles principales, votre climatiseur mobile devrait apporter un meilleur rendement. Pour ce faire, utilisez-le correctement. À l’utilisation, minimisez l’entrée d’air chaud dans votre maison lorsque votre appareil est sensé rafraîchir votre intérieur. Lorsqu’il est réversible, de même, lorsqu’il fait frais, limitez l’entrée d’air froid. Sinon, vous pousserez votre équipement à consommer plus et à augmenter votre facture. Puis, videz continuellement son compartiment accumulant l’eau (les condensats). On ne choisit pas n’importe quelle température, même lorsqu’on a particulièrement besoin de se tenir au chaud, au risque de subir un choc thermique : la différence des températures de votre climatiseur portatif et de l’air extérieur doit être de 8°C.

Par ailleurs, un appareil mieux entretenu dure plus et fonctionne mieux. Ainsi, avant d’acheter un climatiseur mobile, apprêtez-vous à assurer régulièrement son entretien. Il en va avant tout de votre santé : respirer de l’air malsain, vous n’y tenez certainement pas. Une séance de nettoyage se fait en quelques étapes et avec les moyens rudimentaires : un chiffon sec pour redorer l’aspect extérieur, un aspirateur pour débarrasser les filtres de leur poussière (action à répéter une fois dans la semaine), puis du liquide anticalcaire pour un détartrage annuel. Pour sa part, le circuit de fluide frigorigène fera l’objet spécial d’un entretien effectué par un professionnel en la matière.

Un climatiseur mobile pas cher est trouvable sur internet

Acheter un climatiseur mobile

Et pour achever ce guide ultime du climatiseur non fixe, quelques modèles à découvrir sur le marché. Pour ce faire, rendez-vous dans les magasins spécialisés, ou en ligne. En passant, certains sites facilitent votre recherche en catégorisant directement leurs produits par tranche de prix. Et pour vous aider à choisir un matériel fait pour votre pièce, fiez-vous au tableau éventuellement affiché, indiquant la puissance du climatiseur en Watt, idéal pour chaque surface.

Sinon, parmi les appareils les moins chers, retrouvez ceux proposant 3 vitesses de fonctionnement, affichant un niveau d’eau visible pour un entretien en temps convenable, puis dotés d’une poignée de transport pour un déplacement encore plus simple. D’autres modèles à prix bas proposent notamment une minuterie et un design moderne rehaussé d’une teinte satinée. Toujours dans la catégorie des prix les plus accessibles, retrouvez des modèles de classe énergétique A et d’une puissance de 2050 W. Petit hic : ici, préparez-vous à supporter un niveau supérieur plus important, en l’occurrence de 56 dB. Vous êtes prêts à investir dans un modèle plus cher, au-delà de 300 euros ? Les climatiseurs de cette catégorie peuvent être réversibles, offrant en plus la fonction chauffage. Pour près de 100 euros de plus, investissez dans un appareil d’une plus grande taille (30 x 36 x 76,1 cm). Un des grands avantages que ce type de machine peut offrir toutefois : malgré sa grande taille, sa puissance sonore est basse, de 54 dB. Un équipement qui en outre rafraîchira ou réchauffera idéalement une pièce de 15.20 m². Pour les plus gros budgets, sont proposés des modèles avec la fonction Silence et contrôlables à distance grâce à une télécommande incluse. Des machines utilisant de surcroît du gaz non toxique. Les modèles derniers cris, plus chers, proposent en plus une programmation électronique.